Lancement du Plan Régional Santé Travail : 4 questions à Virginie Nègre

Pour accompagner l’entreprise tous les partenaires de la prévention sont mobilisés...

VirginieNegre.png

Depuis plusieurs mois, Virginie Nègre de la Dreets Occitanie (1) met son énergie et son enthousiasme pour la réussite de ce lancement.

(1) Directions régionales de l'économie, de l'emploi, du travail et des solidarités.

Virginie Nègre qui êtes-vous ?

Je suis responsable du service santé sécurité du travail à la DREETS Occitanie au sein du Pôle Politique du Travail.

A ce titre, je m’occupe notamment du plan régional santé travail : animation, mobilisation et coordination des acteurs de la prévention (Partenaires sociaux, Carsat, OPPBTP, Msa, Aract, Services prévention santé au travail, etc…) et le suivi du PRST.
Dans les faits, le PRST est un outil au service de la santé au travail. Il a pour objectif d’aller au cœur du travail et de l’entreprise !

Le rôle de l’Etat consiste à mettre du liant entre tous les acteurs de la prévention pour que la mayonnaise prenne… En effet, nous poursuivons tous le même objectif : éviter que les salariés se fassent mal au travail, faire en sorte que la qualité de vie et les conditions de travail s’améliorent.
Ce plan régional ne doit surtout pas être un plan hors sol !

Parlez-nous du PRST Tour ?

Nous nous sommes interrogés sur la promotion de ce nouveau PRST en faisant le constat suivant : la cible est l’entreprise et pourtant les acteurs de la prévention que nous sommes organisent souvent des évènements déconnectés de la réalité du terrain.
Nous avons décidé d’aller à la rencontre des entreprises d’Occitanie, dans pas moins de 8 départements entre septembre et novembre 2022 ! Nous présenterons toutes nos actions et ferons le focus sur deux trois thématiques en invitant les acteurs locaux, les entreprises, les partenaires territoriaux et autres à participer !

Nous souhaitons entreprendre un dialogue pour mieux agir. Par exemple, nous parlerons santé au travail des femmes à Montpellier, prévention de la désinsertion professionnelle à Nîmes, prévention des accidents graves et mortels à Toulouse, attractivité des métiers et conditions de travail à Albi. Nous nous appuyons sur les CCI départementales qui travaillent avec nous sur ce projet.

Comment les petites entreprises peuvent déployer les actions du PRST4 ?

Durant le PRST3, de nombreux outils pédagogiques ont été mis en place. Je pense notamment au KIT risque routier, au guide sur la gestion d’amiante en Occitanie ou au diaporama risques chimiques qui permettent d’aborder simplement ces problématiques. Ces outils sont à la disposition de tous sur notre site internet.

Dans le cadre du PRST4 de nombreux groupes de travail souhaitent travailler directement avec l’entreprise pour mieux répondre à ses besoins ou pour valoriser les actions qui sont transférables. A titre d’exemple, les partenaires sociaux se sont interrogés sur le rôle du comité social et économique (CSE) ou comment cette instance peut-elle devenir un outil efficace sur les questions de santé et de conditions de travail ?

Une étude-action va ainsi être déployée. Elle s’appuiera sur la participation d’un groupe d’entreprises à travers, un binôme paritaire constitué de l'employeur et d'un élu au CSE. Ce binôme participera à une phase de diagnostic suivie d’une phase de co-construction d’outils. Si certaines entreprises sont intéressées, il est encore temps de participer !

Enfin durant les 4 années à venir, nous proposerons de nombreux évènements de sensibilisation.
Par exemple le 22 septembre nous organisons un webinaire autour de la santé au travail des femmes. Le 1er décembre à 16 h 30 une action de sensibilisation de prévention du risque Amiante sera organisée dans le Tarn et Garonne

Quels sont les relais en région pouvant les « accompagner » ?

Pour accompagner l’entreprise tous les partenaires de la prévention sont mobilisés.
Bien sûr en premier lieu, les deux Carsat (Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées) proposent un panel d’outils pratiques ou d’aides financières. Mais je n’oublie pas les SPST (Services de prévention et de santé au travail), fers de lance de la réforme de la prévention en santé au travail, qui ont un ancrage territorial très fort et connaissent bien l’entreprise. Ils peuvent apporter une aide précieuse en matière d’évaluation des risques ou de prévention de la désinsertion professionnelle.
Les caisses de MSA sont les interlocutrices privilégiées des entreprises agricoles et l’OPPBTP celui des entreprises du BTP. L’ARACT (association régionale d’amélioration des conditions de travail) propose des outils et expérimente, notamment en matière de pratique du dialogue social.

Les partenaires sociaux sont des acteurs incontournables pour que les entreprises nous ouvrent leurs portes.

De plus, l’Etat apporte son expertise en matière de droit du travail. L’inspection du travail outre son rôle de contrôle est aussi là pour informer, conseiller, concilier.

Bref, vous l’aurez compris nous travaillons tous de concert et le relais auprès de l’entreprise dépendra aussi de sa demande, de son besoin.

Le Plan Régional Santé Travail en Occitanie

PRST 4 Occitanie : document socle

Le site du PRST Occitanie

PRST Tour 2022