Secteur sanitaire et social

Les établissements des secteurs sanitaire et médico-social emploient beaucoup de salariés dans notre région (plus de 63000). Les activités exercées tournent autour du soin et/ou de la prise en charge de personnes nécessitant la présence dans un établissement spécialisé.

Pourquoi s'en préoccuper ?

Au même titre que les emplois, ce secteur représente une grande part des accidents du travail et des maladies professionnelles de la région (13%).
Dans les années qui viennent, et si on intègre la dimension « pénibilité », l’accroissement de la pyramide des âges et le niveau de dépendance accru des patients accueillis, plus que jamais ce secteur devra se soucier de la prévention des risques professionnels, et notamment les Troubles Musculo Squelettiques (TMS).

Des offres et subvention pour prévenir les risques au travail

Dans ce secteur particulièrement exposé, des mesures simples permettent de contrer efficacement les risques professionnels et leurs effets. Consultez la page Secteur de l’aide à domicile : des offres et subvention pour prévenir les risques professionnels

Retour d’expérience

La maison de retraite (EHPAD) Yves Couzy à St André de Sangonis a été récompensée en décembre 2013, lors de la cérémonie des « Challenges de la prévention » organisée par la Carsat L-R, pour sa démarche de mise en place d’aides techniques à la mobilisation des résidents, en vue de réduire les contraintes musculosquelettiques des soignants, avec un objectif de « bien-traitance ».
Les résultats sont là : en 2009, on dénombrait 7 ATAA et 209 jours d’IJ. En 2012, on dénombrait 4 ATAA et 48 jours d’IJ, soit le quart des accidents du travail de 2009.
Depuis le début de la démarche, un groupe de pilotage pluridisciplinaire (IDEC, ergothérapeute, AS, ASH, direction) a été créé et assure aujourd’hui son suivi et sa pérennité (indicateurs de suivi, mise à jour du DUER, réflexion sur la pénibilité et les RPS....).
L’infirmière coordinatrice a été formée comme monitrice PRAP2S et elle a formé à son tour les salariés à l’utilisation des aides techniques, en relation avec l’ergothérapeute de l’établissement. Les aides techniques sont utilisées par tous les soignants.

Cabinets médicaux : les Déchets d'Activités de Soins à Risques Infectieux (DASRI)

Concernant les cabinets médicaux, l’article 71 du Code de la Santé Publique énonce que « le médecin doit notamment veiller à l’élimination des déchets médicaux selon les procédures réglementaires ».

La gestion des DASRI dans les cabinets médicaux


DOCUMENT(S) ASSOCIE(S)