Fragilité des seniors : 2 ans de recherches opérationnelles

Découvrir les résultats des cinq recherches opérationnelles réalisées à la suite de l'appel à projet "Prévention pour une vieillissement actif et en bonne santé des seniors en risque de fragilité...

En 2018, l’appel à projets Interregime et ARS « Prévention pour une vieillissement actif et en bonne santé des seniors en risque de fragilité » a financé des recherches opérationnelles ou expérimentations permettant d’améliorer la connaissance sur :

  • Le repérage des risques de fragilité sociale des seniors,
  • Les besoins des seniors à risque de fragilité sociale,
  • Les réponses à apporter aux seniors à risque de fragilité  sociale,
  • L’évaluation des actions.

Cinq recherches opérationnelles ont été réalisées entre 2018 et 2019, permettant :

  • d’améliorer la connaissance des publics des actions financées dans le cadre de l’AAP Interregime et ARS et leurs fragilités via l’analyse du score EPICES (Epoym-Conseil) :

-  46,56% des bénéficiaires des actions de prévention sont fragiles socialement, en légère hausse par rapport aux 2 années précédentes ;
-  Les seniors les plus fragiles fréquentent majoritairement les actions de lutte contre l’isolement et de bien-être / estime de soi ;

  • d’explorer l’acceptabilité des courriers d’invitation Carsat aux actions de prévention et donc de les modifier en fonction (Eponym-Conseil) :

-  La nécessité d’adapter le fond et la forme (contenu, vocabulaire, design…), et de travailler le message de prévention ;
-  Mieux cibler les seniors fragiles et les inviter via un tiers ou une invitation pour deux ;

  • d’évaluer les actions de lien social et leur impact sur la qualité de vie des seniors (I2ML),

- L'impact des actions de lien social est plus important lorsqu’elles s’adressent à des seniors à risque de fragilité qui présentent des niveaux de qualité de vie très inférieurs aux moyennes nationales ;
-  Les retraités fragiles socialement estiment leur qualité de vie plus basse que les retraités fragiles physiquement ;
-  La détection des incidents de vie des personnes durant les actions collectives de prévention permet d’amoindrir la baisse de qualité de vie de ces personnes ;

  • d’améliorer la connaissance autour des Interventions Non-Médicamenteuses (Plateforme Ceps), par la création de la plateforme https://bienvieillirinm.fr
  • de rechercher des solutions d’aide à la mobilité des seniors (Agence Lozérienne de la Mobilité) :

-  Une mobilité des seniors fragiles difficile en territoire rural, pour les courses, le médecin ou les activités sociales ;
-  Des solutions nombreuses et variées : optimisation des transports existants, transport à la demande, service administratif ambulant, autopartage, covoiturage, etc.

  • facebook
  • twitter
  • linkedin
  • email