Appel à projets interrégime et ARS

Les Caisses de retraite et l'Agence régionale de santé s'unissent pour favoriser un vieillissement actif et en bonne santé des seniors en risque de fragilité...

logo-app2019.jpg

Appel à projets 2019 interrégime et ARS

L'inter-régimes regroupé sous l'association CAP PREVENTION SENIORS, l'ARS, l'IRCANTEC, la CNRACL, la CAMIEG et l'AGIRC-ARCCO lancent un nouvel appel à projet sur l'année 1019

L'objectif est simple : s’unir pour agir en faveur d’un vieillissement actif et en bonne santé pour les séniors les plus fragiles, en s’appuyant sur les idées concrètes et innovantes des structures qui œuvrent dans le domaine sanitaire et sociale ou de la prévention des risques liés au vieillissement, au sein de la région Occitanie.

Quels projets sont recherchés ?

L’appel à projets permettra de soutenir en Occitanie les projets sur :

  • le lien social et l’innovation
  • la recherche opérationnelle

Pour les régions de l’Est Occitanie (11, 30, 34, 48,66), les organismes de l’inter-régimes ainsi que l’IRCANTEC financeront les actions de prévention qui porteront sur :

  • des projets innovants, les projets peuvent être « innovants » dans le processus, dans le service, dans le support de l’action, dans l’organisation, dans la dynamique partenariale,
  • des projets qui intègrent la problématique des limites de la mobilité des personnes et proposent des solutions pour y répondre,
  • des projets qui anticipent et planifient la suite, "l'après-atelier".
  • pour rajeunir les publics bénéficiaires de ces actions, une attention particulière sera également accordée aux projets à destinations des retraités de 60 à 68 ans.

Qui peut répondre ?

Cet appel à projets s’adresse à toute structure œuvrant dans le domaine de la prévention des risques liés au vieillissement et/ou dans le domaine sanitaire et social et agissant en Occitanie pour l'axe 1 et 2. Pour l'axe 3, toute structure œuvrant sur l'Est Occitanie (11, 30, 34, 48,66).

Pour répondre à l’appel à projet avant le 12 Avril 2019

Consulter le cahier des charges de l'appel à projet 2019

Mode opératoire : Comment déposer votre projet sur notre plateforme PASI

PASI pour l’appel à projets Interregime

« Prévention pour un vieillissement actif et en bonne santé des seniors en risque de fragilité »

  • création d'un compte partenaire sécurisé
  • téléchargement du dossier de demande de subvention
  • dépôt de la demande d’appel à projets 2016
  • dépôt des éléments de bilan des appels à projets 2014 et 2015
  • espace d'actualités et de documentations
  • contacter un expert

Appel à projets Interrégime et ARS 2018 : 64 projets financés

La Carsat L-R s’associe depuis plusieurs année, dans un appel à projets commun pour agir en faveur d’un vieillissement actif et en bonne santé pour les seniors les plus fragiles avec la Mutualité Sociale Agricole, la Sécurité Sociale pour les Indépendants, l’Agirc-Arrco, la Caisse Nationale de Retraite des Agents des Collectivités Locales (CNRACL) et la Caisse d’Assurance Maladie des Industries Electriques et Gazières (CAMIEG).
Il sont rejoints cette année dans cette démarche par l’Institution de Retraite Complémentaire des Agents non Titulaires de l’Etat et des Collectivités publiques (IRCANTEC) et l’Agence Régionale de Santé Occitanie.
64 projets prioritaires ont ainsi pu être financés en 2018 sur les départements de l’Aude, du Gard, de l’Hérault, de La Lozère et des Pyrénées-Orientales.

Appel à projets interrégimes 2017 : 28 projets financés

Les objectifs : proposer des actions adaptées de prévention pour un vieillissement actif et en bonne santé pour des seniors en risque de fragilité et soutenir des recherches/expérimentations.

Appel à projets interrégimes 2016

48 actions locales de prévention, 6 recherches et expérimentations sur la fragilité et 7 projets d’innovations techniques et recherches associées ont été financés par l’appel à projets 2016.

Bilan des actions financées en 2016 et conduites entre septembre 2016 et janvier 2018

L’interrégime et l’ARS ont une volonté commune d’aller vers les publics précaires, en situation  d’isolement ou plus généralement en risque de fragilité :  44 % des participants aux actions de prévention sont en situation réelle de fragilité (au sens du score EPICES).
Des effets à court terme et à 3 mois sont mesurés : 68 % ont participé à des activités suite au projet, 67% ont revu des personnes sur groupe et 71% ont modifié leurs habitudes de vie.

Partager :
  • email
  • facebook
  • twitter