Projets européens

La Carsat Languedoc-Roussillon est partie prenante du projet européen Sunfrail et du Partenariat européen d’innovation pour un vieillissement actif et en bonne santé et MACVIA

Le projet européen Sunfrail

La Carsat L-R a eu l’opportunité en 2015 de s’engager auprès du CHU de Montpellier dans un projet européen collaboratif, SUNFRAIL (Reference Sites Network for Prevention and Care of Frailty and Chronic Conditions in community dwelling persons of EU Countries).

L’objectif général de ce projet, qui réunit 11 partenaires issus de 6 pays (Belgique, Espagne, France, Italie, Irlande du Nord et Pologne) est d’améliorer l’identification, la prévention, le management de la fragilité et l’accompagnement de la multi-morbidité chez les personnes âgées dans les centres sociaux et médicaux en Europe. Ce projet s’appuie sur les résultats du partenariat européen d’innovation pour un vieillissement actif et en bonne santé (EIP-AHA).

Dans ce cadre, la Carsat a réalisé une revue de littérature internationale sur la fragilité ainsi qu’un recueil de bonnes pratiques des partenaires du projet sur la fragilité et la multimorbidité. Elle a également participé à la comparaison des différents systèmes sociaux et de santé des régions européennes participant au projet.

Cette revue de littérature scientifique (PubMed) permet de « classer » la fragilité selon quatre grands domaines. La synthèse originale en anglais a été traduite en français.

Le Partenariat européen d’innovation pour un vieillissement actif et en bonne santé et MACVIA

Le programme pilote de la Commission européenne « EIP-AHA » (European Innovative Partnership for Active & Healthy Ageing) vise à prolonger de deux ans la durée de vie en bonne santé des Européens d'ici 2020, en :

  • améliorant leur santé et leur qualité de vie, en portant une attention particulière aux personnes âgées ;
  • renforçant la viabilité et l'efficacité des systèmes de soins de santé sur le long terme ;
  • améliorant la compétitivité des entreprises de l'UE par les échanges commerciaux et l'expansion vers de nouveaux marchés.

Le vieillissement actif et en bonne santé est une question qui concerne tous les pays européens. À ce titre, l'Europe dispose d'une occasion de se poser en leader mondial, capable de proposer des réponses innovantes aux problèmes soulevés.

Le partenariat instaure une coopération entre la Commission européenne et les États membres, les régions, le secteur privé, les professionnels de santé, les travailleurs sociaux et les organisations représentant les personnes âgées et les patients.
Ce partenariat vise à améliorer les conditions d'existence des personnes âgées en les aidant à apporter leur contribution à la société, afin de réduire la pression sur les systèmes de santé et de soutenir les objectifs de croissance durable.

Les domaines d'action prioritaires ont été fixés dans le plan de mise en œuvre stratégique adopté en 2011 et dans le plan opérationnel adopté par le groupe de pilotage chargé du lancement et de la mise en œuvre du partenariat.

En février 2012, la Commission a adopté une communication précisant le plan de mise en œuvre stratégique du partenariat. Les acteurs concernés ont commencé à travailler ensemble au sein de groupes d'action qui permettront de traduire ce plan dans la pratique :

  • adhérence des patients à leur traitement (groupe A1) ;
  • gestion personnalisée de la santé, avec un accent sur la prévention de chutes (A2) ;
  • prévention du déclin fonctionnel et la fragilité, avec un accent sur la malnutrition (A3) ;
  • modèles reproductibles d’intégration des soins pour les maladies chroniques, y compris la surveillance à distance (B3) ;
  • promotion d’une vie autonome et indépendante par le développement de solutions interopérables, y compris des lignes directrices pour des modèles économiques (C2) ;
  • construction de bâtiments, de villes et d’environnements adaptés aux âgés (D4).

Les sites de référence de ce partenariat sont définis comme des régions, villes ou organisations intégrées entre les hôpitaux et les soins de santé primaires qui procureront une approche innovante et globale pour améliorer le vieillissement actif et en bonne santé.

La région Languedoc-Roussillon a été l’un des sites européens de référence du partenariat EIP AHA lors de la première phase de labellisation par la Commission européenne (32 sites). Elle est porteuse d’un projet pour réduire les hospitalisations pour maladies chroniques de 30% en 2020 chez les sujets de plus de 65 ans, MACVIA LR**.
En 2016 un projet élargi a été accepté par la Commission lors d’une nouvelle phase de labellisation (74 sites), MACVIA France***, associant des partenaires de la grande région mais aussi des centres de Nice et Paris. MACVIA France est porté par la Fondation partenariale FMC VIA-LR qui a vu le jour fin 2015 et qui est présidée par l’Université de Montpellier.

La Carsat est membre de ce partenariat et l’Institut régional du vieillissement (IRV) y assure le rôle de « living-lab Fragilité » via les expérimentations mises en place auprès des seniors (guichet concerté, appel à projet silver économie et actions de prévention) valorisées dans le cadre des projets européens mais aussi de congrès internationaux et publications.

fleche-haut
Partager :
  • email
  • facebook
  • twitter