Vous avez perdu un proche

Perdre son (sa) conjoint(e) est un moment douloureux, qui fragilise. Il faut pourtant accomplir de nombreuses démarches auprès de divers organismes. Nous vous accompagnons et vous informons pendant cette période difficile.

Déclarer le décès de votre conjoint(e) retraité(e) du régime général

Vous devez nous prévenir, le plus rapidement possible, par courrier en envoyant l'acte de décès et indiquer le numéro de sécurité sociale du défunt.
Pensez également à prévenir les autres caisses de retraite.
Cette information permet d’arrêter le paiement de la retraite en temps utile. La retraite du mois du décès est payée en totalité et les mensualités suivantes sont suspendues.

Déclarer le décès de votre conjoint(e) retraité(e) du régime général

Vous devez nous prévenir, le plus rapidement possible, par courrier en envoyant l'acte de décès et indiquer le numéro de sécurité sociale du défunt.
Pensez également à prévenir les autres caisses de retraite.
Cette information permet d’arrêter le paiement de la retraite en temps utile. La retraite du mois du décès est payée en totalité et les mensualités suivantes sont suspendues.

Important

Si des sommes vous ont été versées à tort, vous devrez les rembourser à la Carsat.

Quelles sont les prestations dont vous pouvez bénéficier ?

Perdre un proche est un moment douloureux. Cette période difficile s'accompagne de nombreuses démarches administratives. Nous vous informons sur les démarches et sur les prestations dont vous pouvez bénéficier :

  • L'Asir (Aide aux retraités en Situation de Rupture) permet de bénéficier des mêmes prestations que pour l'aide au retour à domicile après hospitalisation, auxquelles s'ajoute une vacation de psychologue. Vous pouvez formuler votre demande lors de votre rendez-vous pour constituer votre dossier de retraite de réversion. Vous pouvez également télécharger le formulaire de demande en ligne.
    Cette aide peut également vous être attribuée dans les situations de rupture suivantes :
    - si vous êtes aidant familial
    - si votre conjoint a été placé en EHPAD
  • une retraite de réversion
  • une retraite de réversion des retraites complémentaires Agirc et Arrco
  • une pension vieillesse de veuf ou de veuve.

En fonction de votre âge, vous avez peut-être droit à l'allocation veuvage ou à la retraite de réversion.

Comment faire votre demande de retraite de réversion ?

La retraite de réversion n’est pas attribuée automatiquement : vous devez en faire la demande. Si votre conjoint(e), au cours de sa carrière, a exercé une activité salariée du régime général, salariée ou non salariée agricole, artisanale, commerciale, libérale ou cultuelle, vous n’avez qu’un seul dossier à déposer.

Important

La retraite de réversion peut être révisée en cas de modification de ressources, notamment lors de l'attribution de vos retraites personnelles (retraites de base et complémentaires). Signalez rapidement tout changement de ressources ou de situation de famille à votre caisse de retraite. Si vous étiez ayant droit de votre conjoint(e), vous bénéficiez du remboursement de vos frais médicaux et pharmaceutiques (consultez le site de l'Assurance maladie).

Les autres prestations

Quel que soit votre âge, des prestations sont accordées sous certaines conditions :   

Demande d’ASIR

Téléchargez le dossier de demande d'Aide aux retraités en Situation de Rupture
et renvoyez-le à la Carsat Languedoc-Roussillon - Service Action Sociale - 29 Cours Gambetta – CS 49001 – 34068 Montpellier CEDEX 2
 


Documents associés

Partager :
  • facebook
  • twitter
  • email